Vos coûts de chauffage vont monter en flèche si vous chauffer votre maison tout l’hiver. Cependant, vu la descente des températures dont nous sommes témoins, chauffer sa maison est une nécessité. Malheureusement, cela implique des coûts de chauffage très élevés. C’est pourquoi les thermostats deviennent un choix privilégié afin de contrôler les températures avec précision dans l’habitat. Cependant, selon plusieurs recherches, certains utilisent leur thermostat de la mauvaise façon. Dans cet article, nous ferons un point sur les erreurs les plus communes et comment les éviter pour réduire vos factures le plus possible tout en restant au chaud et confortable durant l’hiver.

PROGRAMMER LA MAUVAISE TEMPERATURE

Il est impératif de programmer la bonne température de confort dans l’habitation pour se sentir confortable dans sa maison. Cependant, beaucoup de personnes ont tendance à surchauffer leur habitat donnant lieu à de l’énergie gâchée, des nuits étouffantes résultant en des maux de tête. Et, alors que le confort ne peut être complètement défini, la France suggère une température de pièce de 21°C pour un salon, alors que la température recommandée pour des chambres est de 18°C. Une bonne température de confort pour une pièce ne devrait pas dépasser 24°C.

Malheureusement, les systèmes de chauffage basiques n’autorisent pas un contrôle individuel des températures et bien trop souvent, il n’y a qu’un seul thermostat placé dans le couloir, ce qui rend le contrôle des températures de la maison encore plus difficile. Néanmoins, une seule astuce peut être utile dans cette situation : programmez le robinet du radiateur du salon à un niveau confortable. Ensuite, ouvrez les robinets des radiateurs des pièces restantes à un niveau en-dessous. Par exemple, si votre salon est à une température agréable en étant réglé sur le niveau 4 sur le robinet du radiateur, votre chambre devrait être réglée au niveau 3 ou moins. Et, le thermostat placé dans le couloir devrait être réglé à 20°C – puisqu’il s’agit du dernier lieu à chauffer, cela assurera que toutes les pièces soient maintenues à une température agréable sans risque de surchauffe. Les pièces qui ne sont pas utilisées doivent avoir leurs portes fermées et radiateurs programmés sur le plus bas niveau de températures.

AUGMENTER LES TEMPERATURES DU THERMOSTAT POUR CHAUFFER LES PIECES PLUS VITE

Si vous rentrez tout juste chez vous après une journée de grand froid et que votre maison est glacée, il peut sembler raisonnable d’augmenter les températures du thermostat. Mais cela ne vous aidera pas à vous sentir au chaud plus vite. La raison est simple : un thermostat n’a aucun contrôle sur la rapidité de chauffe de votre maison ; tout ce qu’il fait est de programmer la température finale de confort. Souvenez-vous qu’un thermostat basique est un limiteur de températures. Il permet au chauffage d’être complètement allumé jusqu’à ce que la température souhaitée soit atteinte, ce sur quoi il s’éteindra jusqu’à ce que la température retombe. Augmenter la température du thermostat à un niveau plus haut que votre température de confort ne fera que surchauffer votre pièce, la rendant inconfortable et étouffante. Ce qui résultera à gâcher de l’énergie.

PROGRAMMER LE THERMOSTAT A DE BASSES TEMPERATURES EN LAISSANT LE CHAUFFAGE CONSTAMMENT ALLUME PARCE QUE VOUS PENSEZ QUE C’EST PLUS EFFICACE QUE D’ALLUMER LE CHAUFFAGE ET L’ETEINDRE

Comme règle générale, la meilleure chose à faire est de baisser vos températures quand vous êtes absent. La science derrière cette règle est simple : la quantité de chaleur que votre habitat perd est liée à la différence des températures intérieures et extérieures à votre maison. Plus il fait froid dehors, plus l’habitat perdra de la chaleur. Plus il fait chaud à l’intérieur, plus vous perdrez de la chaleur. En conséquence, moins vous perdez de chaleur, moins vous aurez à utiliser de l’énergie pour maintenir une température agréable dans votre maison. C’est la raison pour laquelle il est plus efficace de baisser le chauffage au-dessous de votre niveau de confort lorsque vous êtes absent. Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez lire notre article sur comment réduire la déperdition de chaleur de votre maison.

Si programmer une température un peu plus basse que la normale pouvait vous aider à économiser de l’argent, alors pourquoi autant de personne ne suivrait pas cette simple règle ? La raison est très simple : rentrer dans une maison froide incite plus en plus de personnes à augmenter les températures du thermostat, en surchauffant la maison et gaspillant l’argent économisé en programmant de basses températures lorsque des absences. Dans ce cas, il faut penser à investir dans un thermostat programmable qui vous assurera des pièces chaudes et agréables dès votre retour.

Malheureusement, les choses peuvent légèrement se compliquer lorsque votre emploi du temps change, ou si vous utilisez des systèmes tels que les radiateurs ou du plancher chauffant hydraulique. Dans ce cas, nous vous conseillons l’utilisation d’un thermostat connecté afin d’économiser de l’argent et de l’énergie. Les meilleurs smart thermostats connaissent le temps exact de mise en chauffe de votre maison et utiliseront cette connaissance en association avec la distance qui vous sépare de la maison. En faisant cela, ils s’assurent que le système se mette en marche au bon moment automatiquement, obtenant l’efficacité maximum sans ne sacrifier aucun niveau de confort.

ETEINDRE COMPLETEMENT LE CHAUFFAGE AU LIEU D’UTILISER dES TEMPERATURES plus basses SUR LE THERMOSTAT

Beaucoup de personnes éteignent complètement le chauffage lorsqu’ils partent de la maison. Toutefois, vous risquez d’augmenter l’humidité de votre maison qui formera de la moisissure. Heureusement, la plupart des maisons sont bien isolées donc les températures ne baissent pas dramatiquement dans une journée. Si la température de recul est correcte pour votre habitat, le chauffage sera éteint lorsque vous n’êtes pas chez vous pour un temps escompté X, et la maison sera protégé d’une conséquente baisse des températures si vous êtes absent plus longtemps que prévu.

Obtenir la température de recul qui soit juste pour votre maison peut prendre un moment. Le temps que le thermostat apprenne vos habitudes de chauffage et s’ajuste. Cela dit, une bonne température pour commencer est à 16°C. Une maison moyenne a besoin d’environ une heure pour chauffer de 16 °C à 21°C, donc vous devriez ajuster vos programmations en fonction. Dans ce cas, un smart thermostat permet d’arrêter de se tourmenter en calculant automatiquement la meilleure température à programmer pour l’habitat lorsque vous êtes absent et en allumant le chauffage pour réchauffer l’habitation juste à temps pour votre arrivée.

AUGMENTER LES TEMPERATURES DU THERMOSTAT AU LIEU DE PORTER UN PULL SUPPLMENTAIRE

Porter un pull supplémentaire permet d’augmenter la température ressentie jusqu’à 3 degrés. En plus, les recherches du gouvernement démontrent que baisser la température moyenne de la maison d’un degré peut permettre d’économiser jusqu’à 10% sur les factures de chauffage. En d’autres termes : porter un pull supplémentaire peut vous permettre de programmer le thermostat à de plus basses températures et peut permettre d’économiser un certain montant d’argent sur vos factures. La prochaine fois, essayez donc cette solution.

Lisez notre guide sur les thermostat pour en savoir plus et découvrez lequel est fait pour vous.

Categories : Thermostats




Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone